Les oiseaux de la ria du Conquet






GPS : 48°21'35.7 N   4°45'05.3" W


Horaires des marées aujourd'hui : cliquez ci-dessous.
SHOM







Accès : Le site s'aperçoit juste avant d'arriver au Conquet par l'est. Stationner à droite dans l'aire de pique-nique.


  C'est, en venant de St-Renan ou de Brest, le premier paysage que nous offre Le Conquet : à marée basse, une immense étendue de plantes halophiles, donc qui ne détestent pas l'eau de mer, comme la salicorne, est traversée d'une multitude de petits étiers serpentant entre de compacts massifs végétaux qu'on appelle ici des glazinoù ( en breton glazenn = pelouse ). A marée haute, toute cette flore disparaît sous les eaux qui forment un vaste bras de mer dans l'arrière-port.


Chevalier gambette © photo YL


Couple de tadornes de Belon © photo YL
Le mâle se reconnaît à son bec tuberculé


   L'endroit est un paradis pour de nombreuses espèces d'oiseaux qui disputent aux goélands leur subsistance dans l'eau, le sable ou la vase. Les aigrettes garzettes s'y sont établies à demeure et perchent dans les branches basses des arbres abattus bordant au nord leur cantine quotidienne. Les tadornes de Belon s'y rencontrent aussi souvent en groupes pendant l'hiver. La ria du Conquet est le rendez-vous habituel d'une famille de cygnes tuberculés que viennent parfois visiter des cygnes chanteurs en cours de migration.


Couple de cygnes tuberculés. © photo Gérard Bosch



Cygne tuberculé et cygne chanteur © photo YL
Naviguant en bonne entente, ils diffèrent par leur bec et la longueur de leur queue.


    Il n'est pas rare non plus de voir s'y poser quelques courlis cendrés au long bec coudé et exceptionnement une grande spatule blanche affamée par de longues heures de vol.


Courlis cendré  © photo YL
Il est commun en hiver au Conquet où il atterrit en bande et s'isole des autres oiseaux de la vasière.



Courlis cendré   © Photo Serge Kergoat


Spatule blanche en pêche  © photo YL


Spatule blanche  © Photo Serge Kergoat


Tournepierre à collier  © photo YL


Aigrette garzette  © photo YL



Jeune pingouin torda .  © photo YL
Venu se réfugier dans le port du Conquet après une tempête hivernale, c'est plutôt un habitué des côtes plus nordiques. On le repère à sa calotte noire et à la barre blanche qui ourle ses ailes.


  Le plus souvent, ce sont les petits oiseaux limicoles, tournepierres et bécasseaux, qui font le bonheur des ornithologues amateurs venus les observer.

Le domaine préféré de la mouette rieuse se trouve tout à côté, sur l'étang de Kerjan. On y rencontre souvent le héron cendré, sentinelle immobile, guettant sa proie et même, si l'on a un peu de chance, un martin-pêcheur sillonnant la rive d'un éclair irisé.


Les vannes et l'étang de Kerjan


 Une seconde aire de pique-nique et d'observation de la ria est située 200 m plus loin vers le port. On peut y accéder en voiture et stationner à droite près du lavoir. Cet emplacement se prête mieux à une observation prolongée.  GPS: 48°21'33.8 N  4°45'28.6 W



  Il est possible ensuite de poursuivre à pied le tour de la ria si la mer est basse. Voir les horaires de marées dans le haut de cette page.

Si vous avez pris des photos d'oiseaux de la ria du Conquet, n'hésitez pas à nous les faire parvenir par mail pour que nous puissions les insérer dans cette page.

 Serge Kergoat, auteur de plusieurs illustrations de cette page ainsi que de la photo du vol de spatules qui orne notre page d'accueil est un artiste-illustrateur passionné d'ornithologie. Il vient de faire paraître avec Jean-Yves Barzic, journaliste-poète bigouden, un délicieux recueil de poésies sur les oiseaux des rivières bretonnes, qu'il a illustrées de manière originale et tout simplement superbe :


Ed. Serge Kergoat
29570 Camaret sur mer
Format  18x15,5, 70 p, 20


Lire l'un de ses poèmes sur le site de "La mer en livres"


***


QR code de cette page :



Télécharger ce flashcode


La faune sauvage

Retour à l'accueil

Plan du site