Les dauphins de la mer d'Iroise







Horaires des marées aujourd'hui : cliquez ci-dessous.
SHOM




© photo Jean-Pierre Frénel

  Il n'est pas besoin de disposer d'une embarcation pour pouvoir observer un dauphin en Pays d'Iroise. Ce cétacé s'approche souvent des côtes et il n'est pas rare de le voir évoluer dans le courant auprès de la pointe des Renards, au Conquet, ou même entre les navires à l'intérieur du port !


Au Conquet, devant la pointe des Renards et la plage de Portez

Les spécialistes distinguent le grand dauphin des zones côtières de ceux qui préfèrent évoluer au large et qui sont bicolores et plus petits. Ce mammifère marin, que les pêcheurs et les plaisanciers voient souvent faire des cabrioles devant leur bateau est un habitué de la mer d'Iroise. Curieux de nature, il n'hésite pas à s'approcher de l'homme et comme la morphologie de sa tête lui confère un éternel sourire, nous le trouvons très sympathique. Pourtant cet animal sauvage n'a rien d'une petite nature. Doté de 56 dents acérées, le mâle est un colosse qui peut atteindre 650 kg et une longueur de 4 m. Autrement dit, il vaut mieux s'en méfier plutôt que de vouloir le toucher ou le prendre pour un jouet.


© photo Jean-Pierre Frénel

Le plus souvent, le grand dauphin se déplace en groupes. Les femelles avec leurs petits forment des troupeaux. Les mâles, parfois solitaires, forment plutôt des alliances. Les observateurs du Parc marin d'Iroise comptent environ 40 individus dans l'archipel de Molène et une vingtaine autour de l'île de Sein. Mais ces cétacés peuvent facilement traverser la Manche ou se rendre dans le golfe de Gascogne.

Comme tous les mammifères, il possède des poumons. Il est donc obligé de venir en surface pour respirer. Mais à la différence des mammifères terrestres, il ne possède pas de narines et doit se contenter d'un évent situé sur le sommet de son crâne et dont il ferme le clapet sous l'eau. Son museau allongé abrite au-dessus de la mâchoire supérieure une cavité qui lui sert à émettre devant lui des ondes sonores qui lui sont renvoyées en écho lorsqu'ells rencontrent un obstacle. Le récepteur est situé dans la mâchoire inférieure. Une sorte de radar, en somme, que l'on nomme écholocation et qui lui sert en particulier à repérer ses proies.
Le dauphin peut vivre une soixantaine d'années. Il peuple toutes les mers du monde à l'exception des régions arctiques et antarctiques. Il est protégé, mais n'est menacé que par les grands prédateurs comme parfois l'orque ou le requin. L'homme le chasse encore dans certaines mers ou le capture pour peupler les delphinariums. Mais ce sont plutôt les collisions avec les navires et la pollution sonore comme celle des eaux qui le menacent. En cas de découverte d'un dauphin blessé ou en difficulté, contactez Océanopolis au 02 98 34 40 51 (7/7 24h/24). Océanopolis est le coordinateur régional du Réseau National Echouage.
Si vous le pouvez, envoyez une photo de l'animal à soigneurs@oceanopolis.com

Qu'est-ce que je suis photogénique !


Le ballet des dauphins
devant la plage de Portez au Conquet
© vidéo Michel Ménez

EN SAVOIR PLUS


Visitez le site internet officiel de Molène. Il comporte une description abondamment illustrée des mammifères marins, phoques et dauphins, de l'archipel.


Ed. Nathan.2003. Cartonné, 288p.

***


QR code de cette page :



Télécharger ce flashcode


La faune sauvage

Retour à l'accueil

Plan du site