Retour à l'accueilAnglais 



La chapelle Notre Dame de Grâce
de la pointe St-Mathieu

( Commune de Plougonvelin )





GPS : 48°19'47.9 N   4°46'12.8 W




La chapelle

Accès: La chapelle Notre Dame de Grâce est située à la pointe St-Mathieu, à mi-distance entre Plougonvelin et Le Conquet. On la distingue depuis la route, au bout d'une allée piétonne empierrée.
Stationner dans le parking qui jouxte l'abbaye de St-Mathieu.



La chapelle, vue de l'allée



    Il s'agit de l'ancienne église du hameau de St-Mathieu qui s'était formé au pied de l'abbaye et qui était beaucoup plus étendu au Moyen-Âge qu'aujourd'hui. Le bâtiment actuel se limite à la nef, reconstruite en 1861, et son entrée a été totalement remaniée.


Monasticon
L'église au XVIIe siècle.


Le dessin ci-dessus est extrait d'une planche du Monasticon Gallicanum représentant l'abbaye de Saint-Mathieu. L'église y apparaît à l'extérieur de l'enceinte. On voit que la nef actuelle était précédée de plusieurs bâtiments auxquels un porche donnait accès. De ces constructions, il ne reste plus aujourd'hui que ce joli porche à voussures datant du XIVe siècle. Le clocheton a été reconstruit au sommet du pignon ouest.


Vue nord

Le clocheton

Il faut descendre quelques marches bordées de la base d'anciennes colonnettes pour passer sous ce beau porche au tympan ajouré de trilobes que garde une Vierge mère couronnée, bien érodée par les intempéries.


Bases de colonnettes

L'ancien porche

La Vierge mère

On remarquera que les décors de feuillage des voussures laissent place à leur base à deux petits personnages sculptés très érodés qui pourraient peut-être figurer les donateurs du porche.


St Pierre
St Paul




La nef :

    La nef est très sobre. Elle gagne de la hauteur car sa charpente ainsi que les tirants métalliques qui consolident ses parois ne sont pas dissimulés par une voûte.

La nef

Elle est dominée par une imposante Vierge de l'Assomption soutenue par deux anges, qui date de 1864. On voit encore autour d'elle l'arc gothique de la maîtresse-vitre qui illuminait l'ancienne église.

ND  de Grâce
Notre Dame de Grâce

Plusieurs statues polychromes du XVIIe siècle ornent les murs. Sainte Anne éduquant la mère du Christ trône sur le mur nord.

Ste Anne
Sainte Anne et sa Fille

Elle fait face à Saint Matthieu montrant une plume et portant l'évangile qui lui est attribué1.

St Matthieu
Saint Matthieu s'appelle Sant Vazé en breton2

Deux statues plus petites encadrent Notre Dame de Grâce. A gauche, Saint Tanguy, en moine, est selon la légende le fondateur de l'abbaye de St-Mathieu3.

St Tanguy
Saint Tanguy brandit l'épée
avec laquelle il décapita sa sœur Haude


A droite, sa sœur Sainte Haude. Elle est ici représentée avec son tablier de servante, dénonçant sa belle-mère instigatrice du crime dont elle a été victime.

Ste Haude
Sainte Haude porte au cou la trace de sa décapitation

Comme dans d'autres édifices religieux du Pays d'Iroise, on peut voir sur un mur la maquette d'un voilier de pêche déposé là comme ex-voto.

Ex-voto

C'est derrière l'autel que l'on distingue l'élément le plus intéressant du patrimoine de cette chapelle. Il s'agit d'un banc d'œuvre4 à trois places d'inégale hauteur, datant du XVIIe siècle, superbement sculpté et provenant vraisemblablement de l'abbaye voisine.

Banc d'œuvre
Les médaillons sculptés représentent les trois Vertus théologales5.

Situés près de l'entrée principale, les fonts baptismaux sont constitués d'une simple cuvette hexagonale de granit.

Fonts baptismaux


L'extérieur :
   

Tournons autour de la chapelle. Sur le mur Nord qui borde les anciennes constructions arasées, on distingue très bien l'emplacement des fenêtres gothiques qui ont été murées.



Espace arasé

Fenêtres murées

Il en est de même sur le pignon Est. On voit que l'ancien pignon et l'arc gothique de la précédente église ont été conservés intacts.

Pignon Est
Vestiges de l'église précédente

Bien entendu, comme il était d'usage, un cimetière s'étendait autour de l'ancienne église. Sous la partie Nord arasée de l'édifice, des tombeaux ont été mis au jour il y a quelques années. Et sous la vaste pelouse, à l'Ouest, de nombreuses tombes subsistent encore. La vieille croix penchée et le calvaire en sont toujours les gardiens.

Croix penchée

La chapelle et l'ancien cimetière




-1- L'attribution du nom de St-Mathieu à l'abbaye voisine et à tout le site provient d'une légende remontant au moins au XIe siècle prétendant que les restes de l'apôtre auraient été ramenés d'Ethiopie en Bretagne 600 ans auparavant par des marins bretons. Voir ci-dessous la brochure La Translation des reliques de Saint Mathieu éditée par les Amis de Saint Mathieu et disponible au musée de l'abbaye.

-2- Vazé, Mazé ou Mahé, Matthieu, Mathieu, tant d'orthographes différentes pour désigner le même personnage, il y a de quoi y perdre son latin !
Pour simplifier, disons qu'en français on écrit Matthieu avec 2 t quand il s'agit de la personne de l'apôtre, et un seul t dans les autres cas. En breton, on n'a pas ce problème car on a supprimé les t. Matthieu ou Mathieu se dit Mazé ou Mahé selon les régions. Ainsi Loc-Mazé Traoun, nom de la petite agglomération autour de l'abbaye, signifie le lieu occidental consacré à Mazé. Toutefois en breton, langue celtique, il y a dans certains cas mutation de la consonne initiale. Par exemple Mor, la mer, peut se changer en Vor. Et Sant Mazé devient Sant Vazé.
Enfin pour achever ce qui est déjà compliqué, sachez qu'il existe un véritable Saint Vaz, originaire d'Inde et récemment canonisé par le pape François dans l'île de Ceylan !

-3-  Sur Saint Tanguy et Sainte Haude lire la légende figurant sur la page de ce site : La fontaine Sainte Haude.

-4- Un banc d'œuvre est un mobilier d'église autrefois réservé aux marguilliers, les responsables du Conseil de Fabrique qui administraient les biens de la paroisse.

-5- Les Vertus théologales, c'est-à-dire destinées à guider les chrétiens tout au long de leur vie dans leur rapport au monde et à Dieu sont la Foi, l'Espérance et la Charité.


Yannick Loukianoff



EN SAVOIR PLUS

"La Translation des reliques de Saint Mathieu"
Edition des Amis de Saint Mathieu, 32 p


Sur l'histoire de la chapelle Notre Dame de Grâce, lire sur le site de l'association PHASE, dans la partie Histoire locale de Plougonvelin, la notice écrite par Rémy LE MARTRET : Chapelle Notre Dame de Grâce

***

QR code de cette page :



Télécharger ce flashcode