Retour à l'accueilAnglais    Allemand    



Le cadran solaire de la mairie

Commune du Conquet






GPS du stationnement : 48°21'37 N  4°46'14 W


Accès : En arrivant au Conquet par la route de Brest, prendre la première rue à gauche après le rond-point. A 30 m, tourner encore à gauche et stationner dans le parking. Le cadran solaire est fixé très haut sur la façade de la mairie donnant vers le parking.



   Le Conquet a la chance de compter parmi ses habitants un spécialiste des cadrans solaires. Pierre Labat-Segalen en a fait sa passion. Non seulement il en a calculé beaucoup, mais il a aussi étudié la totalité des cadrans solaires de Bretagne au point d'être le co-auteur d'un ouvrage qui les décrit tous. C'est donc tout naturellement que la municipalité s'est adressée à lui lorsqu'elle a décidé d'en installer un pour orner la mairie.


Le graveur est Mickaël Loïg Théotec, de Châteauneuf du Faou



   Il s'agit d'un cadran vertical déclinant du matin1 gravé sur une plaque de schiste ardoisier de forme rectangulaire. Les lignes horaires sont indiquées par des traits continus. Les chiffres romains vont de 6 h du matin à gauche, à 5 h du soir à droite. L'ombre d'un style métallique incliné et parallèle à l'axe de rotation de la Terre parcourt la quasi totalité du cadran.
Elle donne l'heure solaire vraie.

Lire l'heure indiquée :

   Sur la photo ci-dessus, prise le 12 janvier, il est environ 11h10 à l'heure solaire. Pour obtenir l'heure légale, il convient d'ajouter l'équation du temps2, qui est à peu près de 7 minutes à cette époque de l'année, la correction de longitude qui est de 4 minutes par degré, soit 19 minutes au Conquet, ainsi que 1 h de plus en raison de l'heure habituelle imposée en Europe par rapport à l'heure de Greenwich. Il faudrait ajouter une heure supplémenaire si la photo avait été prise pendant la période d'heure d'été.
Selon ce calcul compliqué, c'est un total de 1h26 qu'il faut ajouter à l'heure solaire lue ce jour-là sur le cadran. L'heure légale serait donc 12h36. Or la photo a été prise exactement à 12h32; la précision de ce système qui paraît pourtant assez rudimentaire est donc remarquable.

L'ornementation :

   La plupart de nos cadrans solaires, installés sur des églises, sont décorés de symboles religieux. Il n'en est pas de même ici puisque celui-ci orne un bâtiment civil. Le décor est composé de 3 éléments.



En bas à gauche, la nef est celle qui figure au centre du blason du Conquet.



En haut du cadran, à droite, on retrouve la tour des armoiries de Kerjean, représentée sur le même blason.



Et la municipalité a composé pour ce cadran une devise spéciale.



Elle a choisi d'évoquer le soleil, dont la présence est indispensable pour lire un cadran solaire.
La devise devait évidemment être écrite en breton.
Heol d'an holl veut dire Du soleil pour tous.
Ce qui est sans nul doute le souhait de toute station balnéaire.




***

-1- Un cadran est dit vertical déclinant lorsqu'il est fixé sur un plan vertical qui n'est pas orienté exactement face au Sud. Il est dit « du matin » ou « de l'après-midi » s'il est orienté un peu vers l'Est ou au contraire vers l'Ouest. S'il est orienté exactement face à un point cardinal, il porte le nom de cadran vertical méridional, occidental, septentrional ou oriental.

-2- L'équation du temps est une correction à apporter à l'heure solaire selon le moment de l'année où elle est lue. En effet, le déplacement apparent du Soleil ne s'effectue pas sur l'équateur céleste mais sur l'écliptique et d'autre part, lors de son parcours autour du Soleil, la Terre se déplace plus rapidement quand l'hémispère nord est en hiver plutôt qu'en été. Des tables indiquent donc, selon le moment de l'année, cette correction qu'il convient d'apporter.
Voir des explications plus détaillées sur la correspondance entre heure solaire et heure légale sur notre page décrivant les cadrans solaires.



EN SAVOIR PLUS



  Nous recommandons la lecture de l'ouvrage ci-dessous
de Pierre LABAT-SEGALEN
et Jean-Paul CORNEC



Editions Skol Vreizh 2010
couverture cartonnée,
192 pages au format 21x30 cm


  Les auteurs de ce livre, passionnés de gnomonique ( la science des cadrans solaires ), ont parcouru pendant des années, commune par commune, les cinq départements historiques de la Bretagne pour livrer dans cet ouvrage abondamment illustré un inventaire aussi complet que possible des cadrans bretons.
  Le lecteur y trouvera d'abondantes explications, beaucoup plus détaillées que celles figurant sur cette page, et une grande quantité de photos en couleurs montrant l'extraordinaire variété qu'offre ce petit patrimoine encore trop peu connu du grand public.

***

QR code de cette page :


Télécharger ce flashcode