Le grand menhir de St-Gonvarc'h


( Commune de Landunvez )



Classé Monument Historique en 1889 sous le nom de "menhir d'Argenton"
 classement renouvelé le 27 mai 1969 sous son appellation actuelle.





GPS du stationnement : 48°30'58 N  4°43'27 W





Attention, ne pas pénétrer dans la parcelle s'il y a du bétail ou si elle est cultivée.





Accès : Depuis St-Renan, prendre la direction d'Argenton par la D68. Après la chapelle St-Roch, tourner à la 2e route à droite et stationner au niveau du second croisement sur la droite ( panneau St-Gonvarc'h ).
  Le menhir s'aperçoit à 200m à gauche, au milieu d'une grande parcelle. Son accès est très rarement possible car le champ est la plupart du temps cultivé jusqu'au pied du monument et aucun passage n'est prévu pour y aboutir. Il faut donc se résigner à le contempler de loin et utiliser un zoom puissant pour le photographier.






 C'est un très beau menhir quadrangulaire de 5,40 m de hauteur pour une largeur de 1,60 m et une épaisseur de 0,90 m. Taillé avec beaucoup de soin dans un bloc de granite porphyroïde rose de l'Aber Ildut, il a subi un bouchardage complet qui rend ses faces bien régulières.



  On remarque sur deux de ses arêtes une encoche ayant entraîné un léger débitage de la pierre. Il en résulte un curieux effet d'anthropomorphisme selon l'emplacement d'où on l'oberve. Manifestement, ces enlèvements sont volontaires et peuvent avoir été effectués postérieurement au bouchadage afin d'éviter le dérapage des cordes lors du transport de la pierre jusqu'à son lieu d'érection.



  La surface bouchardée est largement exfoliée sur la face Est. Il s'agit d'une usure due à l'alternance de périodes pluvieuses et de sécheresses qui a rendu le granite poreux à sa surface. L'eau s'écoulant le long du granite imperméable provoque le décollement de la couche poreuse.1


Dessin de Jean-Yves André ©

-1- Explication fournie par le professeur Louis CHAURIS dans "La saga des granites de l'Aber Ildut" ( III: "Les mégalithes en granite rose"). Cercle d'Histoire Locale de Lanildut, 2002.



***

QR code de cette page


Télécharger ce flashcode