Accueil

Le tumulus de l'île Carn


( Commune de Ploudalmézeau )





GPS du parking :
48°34'12.1 N  4°41'33.0 W





Accès : Situé dans un îlot accessible à pied seulement lors de la basse mer, ce superbe cairn doit sans doute à son relatif isolement son bon état de conservation. Malheureusement, pour les personnes même légèrement handicapées, son accès n'est pas envisageable.



 Dans Ploudalmézeau, prendre la D26 vers les dunes de Tréompan. Au bout de la route, tourner à gauche sur la route côtière. Le parking est à 800 m sur la droite ( portique anti-camping-cars ou accès libre quelques mètres plus loin ). Pour rejoindre l'îlot, quinze minutes à pied suffisent : traverser la plage et suivre le bord de mer côté gauche de préférence à travers rochers et goémon. Il est prudent de se munir de bâtons de marche afin de ne pas glisser. Sur l'îlot, ne pas tenter de s'engager dans les allées couvertes et surtout éviter de dégrader le monument en l'escaladant. Ne pas s'attarder non plus à cause de la marée montante !

Les horaires des marées aujourd'hui: cliquez sur le lien ci-dessous :

SHOM





   Ce cairn recouvre trois dolmens à couloirs parallèles qui ont été mis en évidence par toute une série de fouilles de sauvetage menées au milieu du XXe siècle. Ces constructions sont des sépultures néolithiques.


Plan d'après P.R.GIOT: "Barnenez, Carn, Guennoc" 1987

   La plus ancienne de ces sépultures, au centre, est constituée d'une chambre en forme de "q" d'environ 3,50m de largeur, dont le plafond est réalisé par des moëllons placés en encorbellement. Elle est située au bout d'un couloir long de 2,50m surmonté de 5 grosses dalles. Le tout est ceinturé d'un muret de pierres sèches.
  La tombe située le plus à gauche est très légèrement postérieure. Au bout d'un couloir long de 4,60m se trouve une chambre un peu plus petite que la précédente et entourée d'un muret.
 Le troisième couloir, au nord, donne accès à deux chambres de superficies inégales, séparées par un mur de refend et délimitées aussi par un muret.



  Alors que les deux premiers dolmens datent d'environ 4000 av. JC, le dernier pourrait être plus récent d'environ 500 ans et sans doute contemporain du recouvrement total des trois dolmens par un énorme cairn de 30m de diamètre.
   Les fouilles ont permis de trouver de nombreux tessons de petits vases à fond rond que les archéologues ont longtemps classés sous le nom de "style Carn" ainsi que des perles en variscite et quelques lames polies.

   L'île Carn doit évidemment son nom au breton karn ( tumulus de pierres ) issu de la racine indo-européenne kar ( dur ), qui a donné cairn et aussi Carnac, en français. En breton, le même mot karn désigne aussi le sabot en corne du cheval.
Le tumulus de l'île Carn forme une haute butte bien visible depuis le rivage. De tout temps on a cru voir là les vestiges d'une tour ou d'un château en ruines. D'où le rapport avec la légende que rapporta Paul Sébillot, où le "seigneur Karn" se confond avec le roi Marc'h  ( marc'h = cheval en breton ).


"La légende de l'île Carn". Aquarelle d'Yves Mériel-Bussy  ©
Lire cette légende sur le site de Ploudalmézeau


EN SAVOIR PLUS

Visitez le site internet officiel de la commune de Ploudalmézeau. Une page intéressante est consacrée à l'île Carn.

***

QR code de cette page :


Télécharger ce flashcode

Mégalithes du Pays d'Iroise
Retour à l'accueil
Navigation express