Retour à l'accueil



La stèle couchée de la fontaine Sainte-Haude


( Commune de Landunvez )





GPS : 48°32'42 N  4°42'17 W


Accès : Sur la D68, allant de St-Renan à Argenton, dépasser le rond-point de Plourin et, toujours sur la même route, 3 km plus loin, tourner à droite vers Landunvez. Traverser ce bourg et continuer vers Kersaint. A 2 km, dès les premières maisons de Kersaint, prendre à droite la rue du Viaduc. puis la deuxième rue à droite ( fléchage « Fontaine de Sainte Haude » ). Stationner à 300m, là où s'arrête la chaussée goudronnée et poursuivre à pied dans le chemin qui prolonge la route. 200m plus loin, ( panneau de lave émaillée ) prendre à gauche le sentier menant à la fontaine toute proche. Attention, l'accès à la fontaine est assez boueux en période de pluies.



Il faut bien observer les dalles qui cernent ce lavoir pour découvrir la stèle. Quand on regarde vers le bas du bassin, elle est située sur le côté droit. Cette première pierre, plus épaisse et disposée en biais, ne ressemble pas aux autres dalles.



   Observons-la plus attentivement. On voit très bien que son arête côté bassin est un pan coupé qui a été chanfreiné.



   La pierre est un tronc de pyramide quadrangulaire classique pour une stèle. Mais on cherche en vain son embase. Devenue inutile ici, il apparaît qu'elle a été supprimée lors de son réemploi. L'arête de la base est en effet moins travaillée que les autres.
Cette stèle est assez petite. Sa longueur n'atteint qu'un mètre. Son épaisseur, de 0,40 m à sa base diminue jusqu'à 0,32m à son sommet. Ses largeurs à la base et au sommet sont respectivement de 0,50m et 0,35m.

   Comme il en est pratiquement de toutes les stèles celtiques, on peut penser que celle-ci a été déplacée. Un sol aussi marécageux que celui du lavoir ne convient pas à l'enfouissement d'urnes funéraires. Mais d'autres stèles, au Pays d'Iroise, voisinent aussi des fontaines et n'ont peut-être été déplacées que de quelques mètres. Celles de St-Ergat, à Tréouergat, celle du Vieux lavoir à Trézien ou celle du Dreff à Porspoder en sont des exemples. Utilisées, on le sait, comme repères de champs d'urnes, il est donc possible qu'elles l'aient été aussi afin de baliser une source.

***

QR code de cette page :


Télécharger ce flashcode